Dites adieu aux taupes de façon naturelle !

Les solutions naturelles pour évincer les taupes de votre gazon

Au-delà des méthodes chimiques ou bien d’autres solutions beaucoup plus techniques, il est possible de faire fuir les taupes par le biais de méthodes et solutions plus naturelles.

Mettez en place un système qui génère du bruit persistant par exemple, un objet heurtant du métal visant à déranger la taupe dans ses besognes.

Certains bulbes de fleurs tiennent à distance les taupes, comme les bulbes de fritillaires et des euphorbes. La fritillaire impériale, la jacinthe, la jonquille, l’oignon, l’ail, le ricin ont pour atout commun de disposer d’une forte odeur que font fuir les taupes.

Épandez du purin de sureau sur votre gazon.

Il vous ait également possible de disposer à l’entrée et dans les galeries des cheveux humains ou des poils de chien, l’odeur gênera les taupes.

Vous pouvez aussi entourer votre gazon d’un grillage enterré d’environ 30 cm dans le sol, cet obstacle empêchera la progression des taupes à l’intérieur de votre terrain.

Comment entretenir votre tondeuse à gazon ?

L’entretien des différents éléments de la tondeuse à gazon garantira une qualité, rapidité et une longévité de la tondeuse. Vous aurez pour cela à effectuer l’entretien spécifique de chaque élément.

Entretien du moteur et de la lame de votre tondeuse

Il faudra effectuer un nettoyage annuel du moteur de la tondeuse qui vous permettra d’éviter les pannes et garantira un démarrage facile.
Sans rentrer dans une séance de mécanique, pensez à vérifier le filtre à air de votre moteur thermique et à le changer chaque année. Un filtre à air propre est indispensable au bon démarrage du moteur et limite sa consommation d’essence.

Passons maintenant au contrôle du niveau d’huile, il doit se faire avant chaque séance de tonte, Veillez toujours à ce qu’il y ait suffisamment d’huile et jamais trop.
Pour la vidange, pensez à la faire une fois par an, elle est essentielle au bon fonctionnement de votre machine.

Pour terminer, afin d’assurer une tonte de qualité, pensez à entretenir la lame de la tondeuse, pour cela vous affûterez au moins une fois par an la lame.

Entretien des roues et du bac de ramassage

Les roues de la tondeuse sont spécifiquement soumises à l’encrassement de brin d’herbes, poussières et résidus de tonte qui finissent par entraver la progression de la tondeuse et la hauteur de la coupe.
Pour cela, un nettoyage après chaque séance de tonte est indispensable, utilisez un jet d’eau pour décoller les particules agglomérées.
En ce qui concerne le bac de ramassage, il faudra le vider régulièrement durant la tonte et à le nettoyer au jet d’eau en fin de saison.

Bien remiser sa tondeuse à gazon pour l’hiver

Le solstice d’hiver approchant à grands pas, l’heure de ranger votre tondeuse dans la remise va bientôt sonner. Mais avant toute chose, avez-vous pensé à bien la préparer pour l’hivernage ?

Afin d’assurer son bon fonctionnement lors de la première tonte du printemps (que vous attendrez certainement avec impatience !), il est nécessaire de respecter quelques précautions simples.

1 – Videz le réservoir de votre tondeuse à gazon

Avec le froid de l’hiver, le carburant perd énormément de sa combustibilité ; cela risque de compromettre le premier démarrage de votre tondeuse au printemps prochain. Il est donc nécessaire de procéder à une vidange. Petite astuce : lors de votre dernière tonte, laissez tourner le moteur à faible vitesse afin que le réservoir se vide ; votre tondeuse s’arrêtera d’elle-même et vous n’aurez pas besoin d’utiliser une pompe à carburant.

2 – Contrôlez le niveau d’huile de votre tondeuse à gazon

La trêve hivernale est l’occasion de vous assurer que votre tondeuse est bien opérationnelle. Si vous remarquez que le niveau d’huile est bas ou qu’elle n’a pas été remplacée depuis longtemps, il sera nécessaire de la changer. Optez pour une huile de qualité et n’oubliez pas de respecter les consignes de sécurité !

3 – Nettoyez soigneusement votre tondeuse à gazon

Enfilez des gants de protection afin d’éviter toute coupure, puis retirez le plus gros de la terre et du gazon se trouvant sur la partie inférieure du carter à l’aide d’une spatule en plastique ou en bois, sans oublier l’échappement et les ailettes de refroidissement (utilisez de préférence un pinceau).

Ensuite, munissez-vous d’un jet d’eau que vous utiliserez à faible puissance pour nettoyer les derniers résidus. Faites néanmoins bien attention à éviter de mettre l’eau en contact avec les roulements, les joints ou n’importe quel composant du moteur.

Quand vous soulèverez la tondeuse, ne la penchez jamais sur les côtés (l’huile pourrait pénétrer le filtre à air). Pour les tondeuses électriques, n’oubliez pas de bien nettoyer la rallonge et de la mettre à l’abri.

4 – Vérifiez l’état de votre lame de coupe pour une tonte optimale

Si vous constatez qu’elle est endommagée (fissures ou impacts), il est préférable de la changer. Sinon, vous pouvez l’affuter pour qu’elle soit plus efficace ; les fabricants conseillent généralement un affûtage toutes les 25 heures d’utilisation.

5 – Enfin, stockez convenablement la tondeuse à gazon

De préférence dans un endroit propre, sec et à l’abri du gel, surtout si elle est dotée d’une batterie ! N’oubliez pas que passer un produit dégrippant sur la lame, le carter et les roulements évitera aussi à la rouille et l’humidité de les endommager.

Voilà, votre tondeuse est prête à passer l’hiver au chaud ! Si vous avez suivi tous ces conseils, vous pouvez être sûr que votre gazon en rouleau sera parfaitement taillé dès la première tonte printanière !

Préparer votre gazon en rouleau à bien passer l’hiver

Pour une bonne reprise de votre gazon en rouleau pour la période printanière, il est important et utile de préparer votre gazon à supporter l’hiver pour bien supporter les faibles températures.

La tonte du gazon en rouleau : attention à la hauteur

Veillez à vérifier la hauteur de votre gazon. Soyez vigilant à ne pas couper trop court votre pelouse. En effet si celle-ci est tondue trop courte elle en sera affaiblie face aux gelées potentielles et risquerait de mourrir. Par conséquent le gazon en rouleau doit rester assez haut pour faciliter sa résistance.

Aérer votre gazon en rouleau dans le cas d’un sol dur

Avec de multiples passages et piétinements, le sol finit par se tasser. Il devient donc imperméable et compact. La santé de votre gazon en rouleau en est donc directement impactée.

L’herbe nécessite plusieurs facteurs pour bien se développer : de l’air, de l’eau et des éléments nutritifs.

Un gazon trop compact a besoin d’être aéré. Sil il manque d’air il s’asphyxie. Sans eau il se dessèche et bien sûr sans les bons éléments nutritifs il meurt.

Lors du processus d’aération de la terre pour votre gazon, on évite l’étouffement des racines, par le biais de petits trous dans le sol. Pour cette raison ce processus se nomme également « décompacter le sol ».

Scarifier votre gazon en rouleau pour plus de résistance et de densité

La scarification favorise la résistance et la densité de votre gazon. Elle peut s’effectuer au printemps comme nous l’évoquions dans notre précédent article ou bien encore en automne pour renforcer le gazon en rouleau avant l’hiver et éliminer notamment les herbes sèches.

À la différence de l’aération du gazon citée ci-dessus, la scarification doit s’effectuer en surface pour ne pas impacter et endommager les racines. Par la suite il suffira de bien ratisser et ramasser les éventuels déchets végétaux. En outre si le sol sur lequel pousse votre gazon est de composition argileuse et qu’en hiver votre gazon en rouleau est gorgé d’eau, alors la solution de drainage doit être envisagée.

scarification-rouleau-de-gazon-nantes

Scarifier son gazon un entretien indispensable

La scarification du gazon une étape importante

Une fois par an. On sous-estime souvent l’importance de la scarification, mais elle permet d’enlever la couche de feutre qui se forme sur le sol (débris végétaux qui moisissent) qui étouffe et freine la croissance des brins de gazon

Par ailleurs la scarification enlève la mousse et limite sa prolifération, c’est un entretien indispensable, sauf dans les régions sèches, si on veut garder une pelouse de graminées.

À quelle période doit-on scarifier son gazon naturel ?

La scarification du gazon est à effectuer au printemps afin que les trous laissés soient vite comblés par la pousse du gazon.

comment tondre son gazon

Bien tondre son gazon naturel

La tonte du gazon est obligatoire et essentielle. En effet la tonte est primordiale pour profiter pleinement de votre beau jardin, mais également pour la vivacité de votre pelouse.

La tonte du gazon stimule la pousse et permet au gazon et aux autres graminées de s’enraciner plus profondément. Par conséquent cela évite aux herbes indésirables de monter en graine.

Quelle fréquence de tonte pour votre gazon naturel ?

De façon générale, il est conseillé de tondre une fois par semaine à partir du printemps, mais la fréquence des tontes dépend essentiellement de la météo.

Il est essentiel que l’herbe soit bien sèche, ou elle risquerait de se coucher par endroits et de vous laisser des touffes disgracieuses ; sans compter que l’herbe humide encrasse la tondeuse.

Une tonte de gazon idéale en milieu de journée, lorsque la rosée s’est évaporée

Il est nécessaire d’adapter la hauteur de coupe à la saison. En pleine saison de pousse, quand le temps est encore humide, vous pouvez couper au plus court.

En revanche, dès que la chaleur s’installe et que le temps devient plus sec, augmentez la hauteur à plus de 10 cm, pour limiter le dessèchement et le jaunissement de l’herbe.

Enfin, sachez que si votre pelouse est verte, mais que les extrémités sont jaunes, c’est que les lames de votre tondeuse doivent être affûtées, car elles arrachent plus qu’elles ne coupent.

l'arrosage du gazon en rouleau

L’arrosage du gazon naturel en rouleau

Arrosage du gazon en rouleau : quand, comment

Une fois votre chantier réalisé, l’arrosage du gazon en rouleau est l’élément clé pour sa reprise. Pour la fréquence et la quantité ça va être à vous de vous adapter, d’aller juger en touchant et en relevant quelques rouleaux pour vérifier que la terre et le rouleau soit bien humide, afin de déterminer si il faut ou non, arroser. Mais dans l’ensemble rien de très compliqué, suivez ces conseils :

La première semaine d’arrosage de votre gazon en rouleau

La première semaine vous n’avez vraiment pas le droit à l’erreur, il faut impérativement que le gazon reste humide en continue. En Automne et au Printemps ça ne devrait pas vous poser de problème, des fois la météo suffira amplement,  mais en été, lorsque le soleil tape fort, le gazon sèche en quelques heures seulement, c’est pourquoi deux arrosages MINIMUM sont nécessaires en période de canicule.

Deuxième semaine d’arrosage de votre gazon en rouleau

Le gazon est encore très fragile surtout s’ il fait très chaud, continuez à arroser très fréquemment, en commençant à légèrement diminuer si c’est possible.

La troisième semaine d’arrosage de votre gazon en rouleau

Normalement votre gazon a bien repris, mais il n’est pas pour autant complétement repartis et indépendant en eau, donc continuez d’arroser en laissant plus de temps entre chaque arrosage, un arrosage par jours devrait suffire voire un tous les deux jours selon la météo.

Ensuite vous pourrez commencer à arroser de manière normale, c’est à dire  trois fois par semaine maximum, mais en privilégiant des arrosages abondants plutôt que fréquents, cela permet aux racines de s’installer en profondeur et  rend votre gazon plus résistant à la chaleur.

De toute façon, ça va être à vous de savoir reconnaitre les signes d’un manque d’eau dans votre gazon : jaunissement, rétractation des rouleaux… afin d’apprendre à connaitre le moment idéale pour l’arrosage du gazon en rouleau après une pose. Mais en période estivale : mieux vaut plus que moins !

Consultez cette page pour connaitre les différentes méthodes d’arrosage notamment l’arrosage automatique à nantes .